Footofeminin.fr : le football au féminin

Moins de 17 ans

Equipe de France des moins de 17 ans - Espagne-France 1-0

Dimanche 31 juillet 2011 à 18h00

Nyon (Stade de Colovray)

Euro 2011 U17

Finale

Espagne - France : 1-0 (0-0)

Spectateurs : 1500

Temps chaud - Terrain excellent

Durée du match 2x40min.

Arbitre : Simona Ghisletta (SUI) assisté de Araksya Saribekyan (ARM) et Gergana Vidova (BUL). 4e arbitre : Désirée Grundbacher (SUI)

But Espagne : Alba Pomares López 82'

Aucun avertissement

Espagne : 13-Noelia Gil Pérez, 17-Raquel Carreño Alcalde (2-Celia Jiménez Delgado 40'), 5-Laura Gutiérrez Navarro, 4-Ivana Andrés Sanz, 18-Nuria Mendoza Miralles, 10-Claudia Barea Moreno (14-Laura Ortiz Hernán 56'), 7-Gema Gili Giner ©, 8-Marina García Portillo, 16-Alba Pomares López, 11-Alexia Putellas Segura, 9-Raquel Pinel Sáez (15-Silvia Pereira Villoria 77'), Entr.: Jorge Vilda

Non utilisées : 1-Ane Ochoa de Zuazola Martínez de Lahidalga, 3-Maitane López Millán, 6-Paula López Muñoz, 12-Nelly Maestro Gómez

France : 1-Solène Durand, 2-Sarah Huchet, 5-Griedge Mbock Bathy Nka, 6-Lydia Belkacemi, 4-Marina Kerrache, 8-Sandie Toletti, 15-Sophie Vaysse, 17-Kadidiatou Diani (18-Mélodie Hurez 36', 3-Charlotte Lorgeré 55'), 10-Claire Lavogez ©, 7-Léa Declercq, 9-Meryll Wenger (11-Clarisse Le Bihan 80'), Entr.: Francisco 'Paco' Rubio

Non utilisées : 16-Romane Munich, 12-Marie Adram, 13-Claire Levasseur, 14-Charlotte Landrieux

1-0 (Pomares López 82') : Gili côté droit effectue une talonnade dos au but pour glisser le ballon à Pomares qui entre dans la surface expédie une frappe en force sous la barre de Durand

L'Espagne, champion d'Europe U17

Résumé

Alors que la séance de tirs au but se profilait au terme des deux minutes annoncées de temps additionnel, une dernière offensive espagnole se déroulait côté droit avec un exploit individuel de la capitaine Gema Gili qui arrivait à glisser le ballon à Alba Pomares. Cette dernière dans la surface expédiait une frappe en force sous la barre de Solène Durand qui ne pouvait rien faire (1-0, 80+2').

Un scénario cruel au cours d'une rencontre où les Tricolores ne seront cependant pas été à la fête. La formation espagnole affichait d'entrée de belles dispositions collectives et techniques. Durant plus d'un quart d'heure, elles monopolisait le cuir avec notamment leur capitaine mais aussi Alexia Putellas dangereuses sur ses coups de pied arrêtés et par son aisance à éliminer les adversaires. Le jeu propre, posé au sol, se délayait sans erreur technique avec aussi une bonne qualité pour la récupération. Il ne restait alors que quelques miettes aux Françaises et sur un coup franc excentré à gauche à 28 m, elle cherchait l'angle inférieur mais trouvait l'extérieur du petit filet (20e). Cela venait à rappeler que la gardienne française n'avait pas eu à se mettre en évidence et était une première fois inquiétée également sur un coup franc de Gili captée en deux temps dans les six mètres (22e) puis une seconde juste avant la pause avec un coup franc de Putellas pour la tête de Andrés au 2e poteau. La France cherchait alors à trouver la profondeur pour débloquer la situation.

La France aura rarement inquiété la gardienne adverse

Diani lançait une première fois Wenger, mais la gardienne sortait avec rapidité pour se saisir du ballon (25e). Declercq tentait ensuite une percée de 50 m conclu par un centre en retrait pour Toletti qui écrasait sa reprise (27e). C'est ensuite seule que Declercq s'essayait à une frappe sans difficulté pour la gardienne Noelia Gil (28e). Les Tricolores auraient pu débloquer la situation juste avant le retour au vestiaire en contre attaque mais Wenger envoyait sa frappe au dessus (40+2e).

A la reprise, les Espagnoles reprenaient avant les mêmes atouts techniques, le rythme baissant cependant d'un cran. Les occasions allaient également se faire très rares durant ce second acte. Si Declercq sur un débordement à droite trouvait Wenger à la reprise (46e), puis Lavogez frappait un coup franc juste au dessus (52e), c'est bien tout que la France avait à montrer. Les Ibériques étaient plus dangereuses avec de nouveau Putellas (47e, 50e) avant un exploit personnel de Mendoza. A l'entrée de la surface tricolore où la défense avait été remaniée après la sortie de Hurez, elle réussissait deux crochets pour adresser une frappe flottante que Durand devait bloquer en deux temps (60e). La gardienne tricolore assurait une prise de balle rassurante juste avant les arrêts de jeu (77e) avant cette fatidique minute du temps additionnel. L'Espagne conserve donc le titre acquis l'an dernier face à l'Irlande aux tirs au but, les mini-Bleues échouant comme en 2008 en finale.

A Nyon
Sébastien Duret

La réaction du sélectionneur

Griedge Mbock Bathy Nka impeccable en défense est venue prêter main forte en fin de match
Je suis déçu du résultat et de notre prestation. Il y avait un peu de fatigue certes, mais peut-être les joueuses avaient-elles jouer le match avant. Il y a eu trop de lacunes individuelles pour marquer des buts. On a été meilleurs en 2e période, mais on n'a pas su assez poser le ballon. On a voulu faire la différence individuellement, et on ne prenait pas les infos. Il y a eu peu d'occasions, le match a été fermé. On ne mérite pas plus qu'elles de gagner. Ca s'est joué sur un coup de dé au lieu que ce soit aux tirs au but, cela a été dans les arrêts de jeu. Ca va leur faire une expérience pour la suite. Il n'y a jamais rien d'acquis avant la fin. On était rentré avec un autre comportement contre l'Allemagne. Elles sont jeunes. J'espère qu'elles vont conserver le fait que rien n'est acquis. Elles ont appris.

Moins de 17 ans

Données sur le foot au féminin

News

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr