Footofeminin.fr : le football au féminin

Equipe de France

Equipe de France A - France-Colombie 0-2

Samedi 13 juin 2015 à 19h00

Moncton (Moncton Stadium)

Coupe du Monde 2015

France - Colombie : 0-2 (0-1)

Spectateurs : 13138

Temps ensoleillé et venteux - Terrain synthétique

Arbitre : Liang Qin (CHN) assisté de Yongmei Cui (CHN) et Yan Fang (CHN). 4e arbitre : Michelle Pye (CAN)

Buts Colombie : Lady Andrade 19', Catalina Usme 93'

Avertissements : Sandra Sepulveda 69', Diana Ospina 79' pour Colombie

France : 16-Sarah Bouhaddi, 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 4-Laura Georges, 2-Wendie Renard ©, 3-Laure Boulleau, 7-Kenza Dali (18-Marie-Laure Delie 77'), 15-Elise Bussaglia (6-Amandine Henry 63'), 10-Camille Abily, 14-Louisa Necib-Cadamuro (11-Claire Lavogez 63'), 9-Eugénie Le Sommer, 17-Gaëtane Thiney, Entr.: Philippe Bergerôo

Non utilisées : 1-Céline Deville, 5-Sabrina Delannoy, 12-Elodie Thomis, 13-Kadidiatou Diani, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 20-Annaig Butel, 21-Méline Gérard, 22-Amel Majri, 23-Kheira Hamraoui

Colombie : 12-Sandra Sepulveda, 17-Carolina Arias, 13-Angela Clavijo, 14-Nataly Arias, 9-Orianica Velasquez, 3-Natalia Gaitan ©, 6-Daniela Montoya, 4-Diana Ospina, 10-Yoreli Rincon (21-Isabella Echeverri 87'), 16-Lady Andrade (15-Tatiana Ariza 90'), 7-Ingrid Vidal (11-Catalina Usme 55'), Entr.: Fabian Taborda

Non utilisées : 1-Stefany Castano, 2-Carolina Arbelaez, 5-Melissa Ortiz, 8-Mildrey Pineda, 18-Yisela Cuesta, 19-Leicy Santos, 20-Laura Cosme, 22-Catalina Perez, 23-Manuela Gonzalez

0-1 (Andrade 19') : Lancée dans le dos de la défense, Lady Andrade prenait la profondeur dans le dos de Georges et Houara D'Hommeaux et venait battre Bouhaddi d’un plat du pied droit de près.

0-2 (Usme 93') : Bouhaddi sortait de sa surface pour dégager mais pas assez loin. Le ballon revenait très vite et en supériorité numérique, Usme en profitait côté gauche pour battre la gardienne d’une frappe au ras du poteau.

Résumé

La leçon colombienne

Malgré une domination durant toute la rencontre, la France n'a jamais pu trouver la faille face à la Colombie qui, à l'inverse, s'est montrée opportuniste pour inscrire deux buts en contre. Le bloc défensif colombien a tenu bon et la gardienne Sandra Sepulveda a sorti le grand jeu pour annihiler les tentatives françaises.

Pour ce deuxième match du groupe F, le sélectionneur français Philippe Bergeroo avait procédé à deux changements dans le onze de départ par rapport au match contre l'Angleterre : Elodie Thomis remplaçait Kenza Dali alors qu'Amandine Henry était remplacée par Elise Bussaglia. Un choix que l'on peut penser décider afin de ménager le genou de Henry.

Quant à l'entrée de Dali, elle était pressentie après le match compliqué de Thomis contre l'Angleterre. Son homologue colombien avait fait de même en changeant deux joueuses dont sa gardienne, Sandra Sepulveda qui remplaçait Stefany Castano dans les buts et Ingrid Vidal à la place de Catalina Usme.

Bonne entrée en matière pour les Bleues

D'entrée de jeu, la France monopolisait le ballon et posait son jeu. La première attaque venait de l'aile gauche avec Boulleau qui débordait mais son centre ne trouvait pas preneur (6e). Houara interceptait ensuite un ballon et après un relais avec Le Sommer effectuait un centre qui est repoussé vers Bussaglia dont la frappe passait à côté (8e). On ressentait la volonté de jouer physique si le besoin se faisait sentir de la part des Colombiennes.

L'action suivante entre Dali, Thiney et Necib aurait mérité un meilleur sort. Thiney en glissade servait Necib qui frappe à côté (11e). Tactiquement Necib était un peu plus recentrée que d'habitude laissant le couloir gauche à Boulleau. Elle était toute proche de servir Le Sommer en profondeur mais sa louche était attrapée par la gardienne Sepulveda (13e).

La France manquait à nouveau de précision après une belle attaque de gauche à droite, avec Abily qui trouvait Dali dont le centre ne pouvait être repris correctement par Thiney (16e).

Une action = Un but

Et finalement, l'ouverture du score était en faveur des Colombiennes à la surprise générale. Lancée dans le dos de la défense, Lady Andrade prenait la profondeur dans le dos de Georges et Houara D'Hommeaux et venait battre Bouhaddi d'un plat du pied droit de près (0-1, 19').

La Colombie marquait là pour sa première attaque du match.

La France repartait de l'avant et sur un dégagement de Bouhaddi relayé par Thiney, Necib enchaînait un dribble mais son ballon était détourné en corner (25e). La France s'installait dans un faux rythme et se montrait dangereuse à nouveau sur un corner de Necib qui arrivait sur la tête de Renard mais le cadre n'était pas trouvé (31e).

Les gestes offensifs se répétaient mais l'imprécision aussi. Bussaglia trouvait Boulleau avec une transversale et la frappe de la latérale terminait dans le petit filet (38e).

Dali ensuite récupérait un ballon haut transmettait à Necib mais ne trouvait pas Le Sommer (40e). Abily y parvenait mais Le Sommer qui s'était démarquée voyait sa belle frappe détournée par Sepulveda en corner (42e).

Un penalty oublié

Dès la reprise, la France remettait la pression avec Bussaglia qui plaçait une superbe frappe en direction de la lucarne, mais Sepulveda détournait du bout des doigts le ballon sur la barre transversale et en corner (46e). La Colombie s'enhardissait et se montrait aussi dangereuse sur le flanc droit. Sur un corner français, la gardienne ne pouvait se saisir du ballon mais la volée de Georges n'était pas assez puissante pour tromper Sepulveda (53e).

Le scénario de l'inefficacité ressurgissait face à une équipe colombienne qui jouait plus haut et menaçait de manière plus régulière l'équipe de France.

Bergeroo effectuait alors un double changement pour dynamiser l'équipe de France avec les entrées d'Henry et Lavogez aux places de Bussaglia et Necib (63e). Le match aurait pu changer lorsque sur un fait de jeu, l'arbitre ne voyait pas l'évidente main volontaire de Clavijo.

Sur une attaque française, Le Sommer rentrait dans la surface après un contre favorable. Le ballon se retrouvait dans les airs et Clavijo faisait une main volontaire pour lui retirer. L'arbitre chinoise ne voyait rien (67e).

Sur l'action d'après Thiney voyait la gardienne Sepulveda arrivée lancée et interceptait le ballon mais sortait de la surface en l'ayant encore entre les mains. Elle était sanctionnée d'un coup franc et d'un carton jaune mais le coup franc d'Abily qui suivait était facilement bloqué (71e).

Un contre assassin

La Colombie jouait décidément bien le coup et une frappe de 30 m manquait de surprendre Bouhaddi (76e). Henry dans la minute déclenchait une frappe du gauche à 25 mètres bien stoppée par la portière colombienne. Après avoir fait entrée Delie aux côtés de Le Sommer, la France continuait à pousser. Mais Henry (81e), Le Sommer (86e), Houara (87e) ou encore Lavogez (89e) n'y parvenaient pas.

Finalement, le match s'achevait par deux faits dans les arrêts de jeu. Tout d'abord, l'énorme occasion de Lavogez d'égaliser mais sa volée était détournée en corner (90+2e). Sur le contre, le ballon était lancé en profondeur, Bouhaddi sortait de sa surface pour dégager mais pas assez loin. Le ballon revenait très vite et en supériorité numérique, Usme en profitait côté gauche pour battre la gardienne d'une frappe au ras du poteau (0-2, 90+3'). Deuxième tir cadré et deuxième but !

La France a manqué de trop de précision dans la dernière passe, et dans la finition ajouté au manque de chance puisqu'elle aurait pu obtenir un pénalty. Le constat reste cependant que certaines joueuses n'ont pas eu leur rendement habituel.

À Moncton, Sylvain Jamet

Réactions

Fabian Taborda, sélectionneur de la Colombie

"Mon équipe est très ambitieuse et elle l'a encore montré contre la France. Il est temps de se relâcher maintenant avant de se concentrer à nouveau sur le prochain match. Nous avons prouvé que nous ne sommes pas là pour faire de la figuration. On savait que l'on devrait jouer de façon intelligente mais aussi combative. Mes joueuses sont de vraies guerrières."

Philippe Bergeroo, sélectionneur de la France

"Nous avions bien démarré la rencontre. On savait que la Colombie était une bonne équipe, particulièrement enthousiaste. Les Colombiennes ont marqué contre le cours du jeu et nous avons ensuite sombré. De nombreux aspects n'étaient pas au point. Nous avons manqué de justesse dans certaines situations. Malgré cela, nous nous sommes néanmoins créé des occasions mais nous avons fait face à une super gardienne."

Source FIFA

Equipe de France

Données sur le foot au féminin

News

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr