Equipe de France

Equipe de France A - Allemagne-France 1-0

Jeudi 03 mars 2016 à 23h00

Tampa (Raymond James Stadium)

2016 SheBelieves Cup

Allemagne - France : 1-0 (0-0)

Spectateurs : 12000

Temps chaud - Terrain excellent

Arbitre : Melissa Borjas (Honduras) assisté de Shirley Perello (Honduras) et Nelly Alvarado (Costa Rica). 4e arbitre : Carline Reid (Iles Caïman)

But Allemagne : Leonie Maier 83'

Avertissements : Saskia Bartusiak 24', Sara Däbritz 53' pour Allemagne

Allemagne : 12-Almuth Schult, 4-Leonie Maier, 5-Annike Krahn (2-Josephine Henning 66'), 3-Saskia Bartusiak ©, 24-Sara Doorsoun, 20-Lena Goeßling, 7-Melanie Behringer (22-Tabea Kemme 79'), 17-Isabell Kershowski (15-Anna Blässe 79'), 10-Dzsenifer Maroszan, 23-Sara Däbritz (16-Svenja Huth 88'), 11-Anja Mittag (18-Alexandra Popp 61'), Entr.: Silvia Neid

Non utilisées : 1-Laura Benkarth, 21-Lisa Weiß, 6-Lina Magull, 8-Felicitas Rauch, 9-Mandy Islacker, 14-Babett Peter, 19-Lena Petermann

France : 16-Sarah Bouhaddi, 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 5-Sabrina Delannoy, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 22-Amel Majri, 15-Élise Bussaglia © (10-Camille Abily 77'), 23-Kheira Hamraoui, 9-Eugénie Le Sommer, 14-Louisa Necib-Cadamuro (12-Élodie Thomis 71'), 11-Claire Lavogez (13-Marie-Charlotte Léger 76'), 18-Marie-Laure Delie (20-Kadidiatou Diani 79'), Entr.: Philippe Bergerôo

Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Méline Gérard, 2-Kelly Gadéa, 3-Marion Torrent, 4-Laura Georges, 6-Viviane Asseyi, 7-Charlotte Bilbault, 17-Aurélie Kaci

1-0 (Maier 83') : Ballon cafouillé sur corner, Leonie Maier reprend et marque.

Résumé

Une défaite pour débuter face à l'Allemagne

Même privées de plusieurs joueuses cadres, les Bleues ont rivalisé avec les Allemandes également diminuées. Mais celles qui les avaient sorti la saison dernière de la Coupe du Monde en quart de finale ont su se montrer plus efficaces et profiter d'une erreur en fin de match pour s'offrir le gain du match.

Il restait une dizaine de minutes à jouer, Allemandes et Françaises se neutralisaient (0-0). La France n'était pas en difficulté particulière mais une passe en retrait de Mbock vers Bouhaddi, et un mauvais contrôle vont changer le sort. Sur le corner concédé, frappé par Goeßling, Mbock renvoyait au premier poteau dans l'axe. Blaße reprenait, Diani repoussait sur le côté où se trouvait Maier. La latérale allemande, excentrée à droite, plaçait alors une frappe du droit en angle fermé, logeant le ballon au ras du poteau entre ce dernier et Abily (0-1, 83'). Une erreur qui coûte chère et qui rappelle qu'à ce niveau, les détails comptent...

Les Bleues avaient pourtant bien répondu au défi allemand dans une organisation débutée en 4-2-3-1 avec Delie seule en pointe. Du côté allemand, Mittag, sa coéquipière au PSG, était également seule en attaque. Des schémas qui amenaient beaucoup de densité au milieu de terrain et un jeu assez brouillon.

Alors que Necib arrivait à lancer Delie qui tenait bon mais l'accrochage de sa défenseure, l'arbitre interrompait une action qui aurait pu être la première des Tricolores (14e). C'est finalement juste avant le repos que les Bleues auront la possibilité d'ouvrir le score. Servie par Bussaglia, capitaine du jour, Lavogez à gauche parvenait à trouver Le Sommer qui s'extirpait pour reprendre du droit. La gardienne allemande était prise à contre-pied mais parvenait tout de même à freiner le ballon avant de s'en saisir (44e).

Le Sommer manque deux belles occasions

Entre ces deux périodes, les Françaises allaient voir les adversaires prendre le dessus, et Bergerôo de tenter de réveiller ses joueuses : « On n'y est plus ». Les Françaises perdaient les ballons et le côté gauche de Majri était en difficulté face à la percussion de Maier et Kerschowski. Ce n'est cependant pas dans cette situation que les Allemandes inquiétaient Bouhaddi. La charnière centrale française avec Mbock et Delannoy était présente. Il fallait alors une grosse frappe de 30 m déclenchée par Marozsan sans élan pour que la gardienne tricolore, avancée, se détende pour saisir le ballon en deux temps (38e).

En seconde période, une nouvelle opportunité étant manquée. Necib trouvait Le Sommer dans l'espace, qui s'avançait dans la surface face à Schult, restée sur ses appuis. La gardienne allemande sortait le ballon en corner (52e). Une occasion qu'il n'aurait fallu pas manquer. Car malgré les quatre changements effectués par Bergerôo où Abily et Thomis allaient apporter un plus dans le jeu offensif, les occasions ne se multipliaient pas. Delie en avait une dernière (72e) avant la fin de match que l'on connaît.

Le manque de réalisme a encore coûté cher car l'Allemagne n'a pas montré un visage supérieur aux Bleues. Dimanche, ce sera encore un autre challenge face aux États-Unis avec une équipe de départ qui devrait être en partie modifiée.