Equipe de France B

Equipe de France B - France-Belgique B 1-2

Jeudi 19 janvier 2017 à 11h00

Clairefontaine-en-Yvelines (Stade Pierre Pibarot)

Amical

France - Belgique B : 1-2 (0-1)

Spectateurs : 42

Temps froid (-4°C) et ensoleillé - Terrain excellent

Arbitre : Solen Dallongeville assisté de Solène Rygaloff et Siham Boudina. 4e arbitre : Stéphanie Di Benedetto

But France : Valérie Gauvin 89'

Buts Belgique B : Davinia Vanmechelen 10', Jana Coryn 52'

Aucun avertissement

France : 1-Romane Munich (16-Pauline Peyraud-Magnin 46'), 13-Marion Romanelli (14-Charlotte Saint-Sans Levacher 61'), 5-Kelly Gadéa ©, 4-Charlotte Lorgeré (6-Maéva Clemaron 87'), 3-Marine Dafeur (2-Théa Greboval 90'), 17-Rose Lavaud (9-Valérie Gauvin 61'), 15-Marion Torrent, 8-Aminata Diallo (19-Perle Morroni 83'), 7-Viviane Asseyi (18-Léa Le Garrec 68'), 10-Laura Bourgouin, 22-Ouleymata Sarr (21-Clara Mateo 77', 11-Lindsey Thomas 89'), Entr.: Jean-François Niemezcki

Non utilisées : 12-Hawa Cissoko, 20-Mylaine Tarrieu

Belgique B : 1-Nicky Evrard (12-Diede Lemey 46'), 16-Nicky Van Den Abbeele (3-Heleen Jaques 46'), 23-Elien Van Wynendeale, 14-Charlotte Tison, 4-Maud Coutereels, 10-Lien Mermans (11-Jassina Blom 89'), 6-Tine De Caigny ©, 7-Alexandra Soree (18-Kassandra Ndoutou Missipo 46'), 13-Davinia Vanmechelen (5-Chloe Vande Velde 73'), 8-Justine Van Haevermaet, 17-Jana Coryn (20-Sarah Wijnants 89'), Entr.: Ives Serneels

Non utilisées : 2-Davina Philtjens

0-1 (Vanmechelen 10') : Van Haevermaet s'arrache côté droit et trouve en retrait Vanmechelen qui reprend du plat du pied droit

0-2 (Coryn 52') : Débordement de Van Haevermaet qui centre pour Coryn qui reprend du plat du pied droit au premier poteau

1-2 (Gauvin 89') : Morroni côté gauche déborde et centre en retrait pour la reprise de la tête de Gauvin qui coupe la trajectoire au premier poteau

Résumé

Pour sa seconde rencontre à Clairefontaine, la sélection B s'est inclinée 2 buts à 1 cédant devant le réalisme belge


(photo Sébastien Duret)
(photo Sébastien Duret)
L'équipe de France B concluait son stage à Clairefontaine par une opposition face à son homologue belge. Un adversaire dont l'équipe s'est qualifiée pour son premier Euro et qui est en stage actuellement au Belgian Football Center. Le sélectionneur belge Ives Serneels avait retenu 18 joueuses pour cette rencontre dont trois étaient titulaires en novembre dernier lors du succès historique face aux Pays-Bas (3-2). Côté tricolore, seule Marion Romanelli titulaire au premier match, l'était à nouveau. Le sélectionneur français avait décidé de donner du temps de jeu à tout le monde à l'occasion des deux rencontres programmées. Après un succès 5-0 face aux Universitaires, c'est une équipe plus âgée qui débutait ce second match.

Efficacité belge

Sur un terrain chauffé alors que la température ambiante était de -4°C, les Françaises se procuraient une première opportunité avec une frappe de Lavaud qui héritait du ballon après le renvoi d'un centre de Romanelli par la défense belge. La frappe de la Stéphanoise était cependant trop croisée (7e). Deux minutes plus tard, Sarr avait l'opportunité en contre de partir seule défier la gardienne mais perdait son duel (9e). Une occasion manquée et un but de retard au compteur une minute plus tard. Sur sa première offensive, Van Haevermaet s'arrachait côté droit et trouvait en retrait Vanmechelen qui reprenait du plat du pied droit (0-1, 10'). Les Françaises gardaient ensuite le ballon mais n'accéléraient pas suffisamment le jeu pour déstabiliser le bloc défensif adverse, en place et présent dans les duels. Seule Asseyi parvenait bien à placer une tête victorieuse mais le but était refusé pour hors-jeu (42e).

Gauvin, à nouveau buteuse

A la reprise, seule la gardienne était remplacée, comme prévue côté français, alors que le sélectionneur belge apportait trois modifications. Le même scénario de l'efficacité des Red Flames allait se produire. Un débordement de Van Haevermaet qui centrait pour la joueuse du LOSC Coryn qui reprenait du plat du pied droit au premier poteau (0-2, 52'). L'attaque française ne montrait pas la même réussite alors que Sarr se voyait refuser un nouveau but pour hors-jeu (54e) puis manquait le cadre (55e). Les remplaçantes se multiplaient et l'animation offensive commençait à évoluer positivement. C'est malgré tout un coup franc direct de 30 m de Le Garrec qui inquiétait le dernier rempart belge, qui sortait le ballon du cadre d'une belle claquette (79e). La France réduisait l'écart par Gauvin, déjà auteur d'un triplé mardi. Elle venait placer un coup de tête au premier poteau sur un centre de Morroni, entrée trois minutes plus tôt (1-2, 86'). Les derniers instants étaient insuffisants pour revenir à égalité, laissant un bilan mitigé au regard de la prestation tricolore.

A Clairefontaine,
Sébastien Duret

REACTIONS

Jean-François Niemezcki (sélectionneur français) : "Ce résultat montre tout le chemin qu'il reste à faire pour certaines joueuses. On est tombé sur une équipe belge plus mûre que nous avec une organisation relativement efficace. Elles nous attendaient et ont joué sur leurs grands gabarits pour jouer en déviation. Nous avons été trop vite en danger dans la gestion des situations de contre. On a pris un premier but évitable, et ensuite on a eu le ballon sans se créer de véritables occasions en première mi-temps. On était hésitant, un peu maladroit sur notre manière de gérer le jeu. C'est lié à la jeunesse, au doute qu'il peut y avoir. La preuve dans le dernier quart d'heure, par le contexte où il fallait pousser, il y a plus d'engagement. On s'est créé des occasions, on met un but, on a deux buts refusés. Il y a des choses à corriger, à apprendre mais il y a manifestement du potentiel chez ses jeunes joueuses. Il faut faire le point et continuer à faire progresser ses gamines et leur donner la chance de jouer des matchs comme cela".

Ives Serneels (sélectionneur belge) : "Il est bien de débuter l'année par une victoire. Dès le coup d'envoi, toutes les joueuses étaient bien dans le match et positivement agressives. Nous sommes satisfaits de ce résultat".