Coupe de France 2011-2012

Coupe de France 2011-2012 - Quarts de finales - PSG (D1)-Gravelines (D2) 7-0

Dimanche 08 avril 2012 à 15h00

Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)

PSG (D1) - Gravelines (D2) : 7-0 (3-0)

Spectateurs : 300

Arbitre : Nathalie Le Breton assisté de Jennifer Maubacq et Lilia Achiche Garnier.

Buts pour PSG : Nora Coton-Pelagie 13', 44', 61', 80', 89', 90', Jessica Houara d'Hommeaux 34'

Aucun avertissement

PSG : 1-Véronique Pons, 7-Nonna Debonne, 4-Delphine Blanc (13-Candice Prévost 46'), 5-Sabrina Delannoy ©, 3-Laure Boulleau, 11-Jessica Houara d'Hommeaux, 8-Élise Bussaglia (15-Ella Kaabachi 46'), 6-Caroline Pizzala, 10-Nora Coton-Pelagie, 2-Kenza Dali, 9-Cindy Thomas (12-Ella Masar 58'), Entr.: Camillo VAZ

Non utilisées : 14-Julie Soyer, 16-Nelly Mutnik

Gravelines : 1-Alisson Branger, 2-Mégane Duval, 5-Cathy Fever ©, 4-Marie-Claude Herlem, 3-Manon Pines (13-Hélène Herlem 73'), 7-Marine Magnier, 8-Élodie Chaubert (14-Jessica Bewersdorf 69'), 6-Marjorie Ranson (12-Jennifer Fabre 62'), 11-Maureen Bigot, 10-Leïla Iloudje, 9-Coralie Lenot, Entr.: Georges WESTELYNCK

Non utilisées : 15-Justine Dubois, 16-Laure Bacue

1-0 Coton-Pelagie (13') : Frappe de 20 m qui trouve le petit filet

2-0 Houara d'Hommeaux (34') : Centre de Dali repris par Houara

3-0 Coton-Pelagie (44') : Récupération du ballon à l'entrée de la surface suivi d'une frappe

4-0 Coton-Pelagie (61') : Tir contré de Prevost qui profite à Coton Pélagie qui se retrouve seule aux 6 m

5-0 Coton-Pelagie (80') : Frappe croisée de Dali coupée par Coton Pélagie

6-0 Coton-Pelagie (89') : Dali glisse en retrait pour Coton Pélagie qui reprend d'une talonnade aux 6m

7-0 Coton-Pelagie (90') : Frappe tendue de Coton Pélagie

Résumé

Il n'y a pas eu de miracle pour Gravelines, en déplacement dans la capitale. Malgré le soutien de 200 supporteurs qui avaient fait le déplacement avec Gravelines, Paris était trop fort. Bien vite Coton-Pélagie montra toute l'étendue de sa classe et de son jeune talent en ouvrant le score. Hoaura doubla la mise et Coton-Pélagie commença alors son festival en triplant la mise peu avant la pause. Insatiable, l'attaquante de pointe du PSG n'eut de cesse d'augmenter son écot personnel et ajouta quatre nouveaux buts en seconde période. Les Nordistes n’eurent qu’une occasion à se mettre sous la dent (69e).

Historique de l'opposition