Ligue des Champions 2021-2022

Ligue des Champions 2021-2022 - Finale - Barcelone (ESP)-Lyon 1-3

Samedi 21 mai 2022 à 19h00

Turin (Juventus Stadium)

Barcelone (ESP) - Lyon : 1-3 (1-3)

Spectateurs : 32257

Arbitre : Lina Lehtovaara (Finlande) assisté de Chrysoula Kourompylia (Grèce) et Karolin Kalvoja (Estonie).

But pour Barcelone (ESP) : Alexia Putellas 41'

Buts pour Lyon : Amandine Henry 6', Ada Hegerberg 23', Catarina Macário 33'

Avertissements : María Pilar León 33', Irene Paredes 85' pour Barcelone (ESP), Ada Hegerberg 45', Catarina Macário 64', Perle Morroni 94' pour Lyon

Barcelone (ESP) : 1-Sandra Paños, 8-Marta Torrejón (18-Ana-Maria Crnogorcevic 59'), 2-Irene Paredes, 4-María Pilar León, 16-Fridolina Rolfö (6-Claudia Pina 76'), 14-Aitana Bonmatí, 12-Patricia Guijarro, 11-Alexia Putellas ©, 7-Caroline Graham Hansen, 10-Jennifer Hermoso (20-Asisat Oshoala 46'), 9-Mariona Caldentey (22-Lieke Martens 59'), Entr.: Jonatan Giráldez

Non utilisées : 24-Gemma Font, 30-Meritxell Munoz, 5-Melanie Serrano, 15-Leila Ouahabi, 17-Andrea Pereira, 23-Ingrid Syrstad Engen

Lyon : 1-Christiane Endler , 12-Ellie Carpenter (21-Kadeisha Buchanan 14'), 29-Griedge Mbock Bathy Nka (23-Janice Cayman 81'), 3-Wendie Renard ©, 4-Selma Bacha, 26-Lindsey Horan, 6-Amandine Henry, 13-Catarina Macário, 20-Delphine Cascarino (5-Perle Morroni 81'), 14-Ada Hegerberg, 28-Melvine Malard (9-Eugénie Le Sommer 72'), Entr.: Sonia Bompastor

Non utilisées : 16-Sarah Bouhaddi, 40-Emma Holmgren, 8-Sara Björk Gunnarsdóttir, 11-Damaris Egurrola, 17-Daniëlle van de Donk, 18-Alice Sombath, 19-Émelyne Laurent, 25-Inès Benyahia

0-1 Henry (6') : Récupération du ballon d'Henry dans les pieds de Putellas côté gauche, qui revient vers l'axe et déclenche une frappe soudaine de 25 m qui va se loger dans la lucarne gauche de Panos.

0-2 Hegerberg (23') : Bacha couloir gauche joue en une-deux avec Malard et centre du gauche pour trouver au 2e poteau qui place une tête piquée.

0-3 Macário (33') : Hegerberg joue avec Malard dans la surface. Paredes renvoie le ballon sur Malard qui remet à Hegerberg côté droit qui centre pour trouver au second poteau, Macário qui coupe à 3 m du but de la semelle gauche. Le ballon rebondit sur la base du poteau avant d'entrer.

1-3 Putellas (41') : Graham Hansen côté droit juste à l'angle extérieur de la surface centre au point de penalty. Buchanan glisse et Putellas arrive derrière pour reprendre de volée du droit.

Résumé

L'OL reprend son bien européen

L'OL s'est imposé 3-1 face à Barcelone grâce à des buts en première période d'Amandine Henry, Ada Hegerberg et Catarina Macario. Lyon remporte son huitième titre dans la compétition, deux ans après son dernier titre.

Dans ce remake de la finale de 2019, le statut de Barcelone a changé puisque l'équipe a remporté la dernière édition, mais le scénario fut similaire en première période. Un gros pressing lyonnais permettait une ouverture du score rapide sur un boulet de canon en pleine lucarne d'Amandine Henry, des 25 mètres face à une défense attentiste (0-1, 6'). Un départ idéal pour les Fenottes qui marquaient sur leur première occasion. Barcelone réagissait cependant, une première fois avec Aitana Bonmati trouvée en profondeur qui remisait pour Jenni Hermoso. Christiane Endler réalisait un arrêt décisif (11'). Quelques minutes plus tard, alors qu'Ellie Carpenter avait quitté le terrain sur blessure, remplacée par Kadeisha Buchanan, Fridolina Rolfö couloir gauche faisait la différence et centrait pour Hermoso face au but, mais Selma Bacha - autrice d'une excellente première période - mettait son corps en opposition pour empêcher une égalisation probable (15').

Départ canon des Lyonnaises, Putellas réduit l'écart

Après une courte période de domination catalane, Lyon repartait à l'attaque et trouvait rapidement l'ouverture pour le but du break. Bacha, dans son couloir gauche, trouvait Ada Hegerberg seule au second poteau, qui plaçait sa tête (0-2, 23'). Alors que Barcelone avait buté à deux reprises sur la défense rhodanienne, c'était un sans-faute pour Lyon qui marquait sur ses deux premières occasions de la rencontre. Deux minutes plus tard à peine, le pressing d'Hegerberg manquait de faire mouche à nouveau. Elle obligeait Irene Paredes à faire une mauvaise passe en retrait pour Sandra Paños mais la gardienne parvenait à s'emparer du ballon en deux temps (25').

Il ne fallait cependant pas attendre beaucoup pour voir le troisième but des septuples championnes d'Europe. Un mauvais dégagement de Paredes permettait à Hegerberg de récupérer le ballon et de trouver Catarina Macario au second poteau, qui n'avait qu'à glisser le ballon au fond des filets (0-3, 33'). Barcelone souffrait face à l'intensité physique imprimée par les joueuses de Sonia Bompastor, qui pouvait devenir la première à remporter la compétition en tant que joueuse et entraineuse. Sandra Paños était décisive sur une nouvelle tentative d'Hegerberg (36'), puis Barcelone retrouvait quelques couleurs avec la réduction du score d'Alexia Putellas, qui inscrivait son onzième but de la compétition sur un centre de Caroline Hansen (1-3, 41'). Lyon se créait une dernière belle occasion avec un tir de Delphine Cascarino de demi-volée, mais elle ne trouvait pas le cadre (45').

Statu quo en faveur des Lyonnaises

Lyon rentrait au vestiaire avec un avantage de deux buts qui reflétait la physionomie de la première période. Les Fenottes faisaient mal physiquement aux Barcelonaises dont le jeu était trop stéréotypé malgré les quelques occasions créées. Barcelone était en difficulté défensivement et manquait de profondeur en attaque, alors que Hansen et Rolfö étaient bien contenues dans les couloirs.

Jonatan Giráldez effectuait un premier changement à la pause avec l'entrée d'Asisat Oshoala pour amener de la profondeur en attaque. Sans conséquence directe, puisque Lyon continuait à attaquer. Une frappe de Melvine Malard directement dans les gants de Paños (52'), une autre de Cascarino hors cadre (52'). La rencontre était cependant plus équilibrée, Barcelone répondait mieux au défi physique et dans les duels. Il ne manquait que quelques centimètres à Patri Guijarro pour relancer la rencontre, mais sa tentative de lob de puis le rond central s'écrasait sur la barre transversale d'Endler (58'). Rolfö quant à elle ne trouvait que le petit filet (63').

Guijarro trouve la barre

Nettement devant au tableau d'affichage, Lyon jouait un cran plus bas qu'en première période et laissait venir, s'appuyant sur sa défense pour contenir les championnes d'Europe en titre. Sur sa dernière action avant de sortir, Rolfö pensait offrir un but à Oshoala, mais la buteuse nigériane ne trouvait pas le cadre (75'). Les minutes défilaient, Barcelone ne parvenait que rarement à trouver l'ouverture au sein d'une équipe lyonnaise regroupée dans sa moitié de terrain. Sur un centre d'Oshoala, Ana-Maria Crnogorčević, lancée, manquait le cadre et une belle opportunité (83'). Oshoala, dont la vitesse et le physique auront malgré tout apporté, ne trouvait pas le cadre (89'). Paredes non plus (90+1'). Barcelone aura tenté dans une fin de match logiquement tendue, mais il aurait fallu se montrer aussi efficace que son adversaire du soir pour pouvoir espérer mieux. Lyon de son côté profitait des espaces créés et Hegerberg, sur un centre d'Eugénie Le Sommer, trouvait le poteau en fin de temps additionnel (90+7'). Le score n'aura pas évolué au cours de la seconde période, Barcelone, malgré des efforts certains, ne parvenant pas à relancer le suspens pour renverser Lyon.

Le champion d'Europe laisse sa couronne au club le plus titré de la compétition qui remporte une deuxième finale face à son adversaire catalan. Et Sonia Bompastor écrit elle aussi l'histoire, devenant la première à remporter la compétition en tant que joueuse et entraineuse (mention également à Camille Abily).

Historique de l'opposition

CE 2021-2022 Finale Barcelone (ESP)-Lyon 1-3
CE 2018-2019 Finale Lyon-Barcelone (ESP) 4-1
CE 2017-2018 Quarts de finales Barcelone (ESP)-Lyon 0-1
CE 2017-2018 Quarts de finales Lyon-Barcelone (ESP) 2-1