Ligue des Champions 2015-2016

Ligue des Champions 2015-2016 - Seizièmes de finale - Lyon-Medyk Konin (POL) 3-0

Mercredi 14 octobre 2015 à 18h30

Lyon (Stade de Gerland)

Lyon - Medyk Konin (POL) : 3-0 (1-0)

Spectateurs : 3808

Arbitre : Barbara Poxhofer (AUT) assisté de Biljana Iskin (AUT) et Francesca Micossi (AUT).

Buts pour Lyon : Eugénie Le Sommer 2', Ada Hegerberg 68', 89'

Avertissement : Amel Majri 23' pour Lyon

Lyon : 40-Wang Fei, 22-Pauline Bremer, 29-Griedge Mbock Bathy Nka (17-Corine Petit-Franco 73'), 3-Wendie Renard ©, 7-Amel Majri, 23-Camille Abily, 5-Saki Kumagai, 10-Louisa Necib-Cadamuro, 20-Delphine Cascarino (15-Aurélie Kaci 64'), 8-Lotta Schelin (14-Ada Hegerberg 46'), 9-Eugénie Le Sommer, Entr.: Gérard Prêcheur

Non utilisées : 30-Méline Gérard, 2-Estelle Cascarino, 11-Lucie Pingeon, 24-Mylaine Tarrieu

Medyk Konin (POL) : 48-Anna Szymanska, 14-Dagmara Grad, 7-Radoslava Slavcheva, 16-Gabriela Grzywinska, 18-Maria Ficzay, 17-Katarzyna Daleszczyk, 23-Patrycja Balcerzak, 5-Aleksandra Sikora, 9-Anna Gawronska © (4-Paulina Dudek 76'), 8-Natalia Chudzik, 22-Agata Tarczynska (13-Paulina Zawislak 90'), Entr.: Roman Jaszczak

Non utilisées : 12-Karina Kaluzna, 6-Nikoleta Nikolic, 10-Marta Wozniak, 11-Katarzyna Gozdek, 20-Natalia Pakulska

1-0 Le Sommer (2') : Grand pont de Cascarino à droite sur Ficzay qui centre au second poteau pour Le Sommer, oubliée par Grad, qui catapulte le ballon de la tête.

2-0 Hegerberg (68') : Bremer lancée en profondeur par Abily, accélère à droite et élimine sa défenseure. Juste avant la ligne de sortie, elle arrive à tacler le ballon en retrait sur Le Sommer qui reprend. Le ballon est dévié par Slavcheva mais Hegerberg le récupère dans les 6 m et place une tête.

3-0 Hegerberg (89') : Kumagai au milieu trouve Abily en déviation sur Hegerberg qui s'emmène le ballon d'une aile de pigeon à l'entrée de la surface et enchaîne par une volée du droit imparable.

Résumé

Lyon peut toujours compter sur Hegerberg

Après sa victoire 6-0 au match aller, la qualification ne faisait quasiment plus de doute avant le coup d'envoi de ce match retour de seizième de finale.

Gérard Prêcheur en profitait pour effectuer deux changements dans le onze lyonnais. Méline Gérard laissait sa place à la Chinoise Fei Wang dans le but, et Ada Hegerberg soufflait un peu permettant à Delphine Cascarino de débuter côté droit d'une attaque à trois.

La jeune joueuse de 18 ans pour son premier match de Ligue des Champions mettait moins de deux minutes à s'illustrer. Et de quelle manière, un grand pont sur l'internationale roumaine Ficzay dans le couloir droit, suivi d'un centre parfaitement dosé pour Le Sommer qui n'avait plus qu'à catapulter le ballon au fond des filets positionnée au second poteau. 100 secondes de jeu et l'OL menait déjà (1-0, 2'). La suite de la rencontre était une maîtrise du jeu lyonnaise marquée par de nombreuses occasions, mais aussi une gardienne omniprésente.

Szymanska sort le grand jeu dans son but

Renard de la tête sur un corner de Necib (7e), puis Mbock (9e) montaient tenter leur chance sans succès. Le Sommer (26e) puis Cascarino (27e) butaient aussi sur la gardienne. Bremer avait aussi l'occasion mais à bout portant, elle expédiait le ballon juste au dessus de la transversale (37e). Enfin Schelin servie plein axe en profondeur venait perdre son face-à-face avec Szymanska (40e). Du côté polonais, on pouvait retenir une contre-attaque bien jugée par Fei Wang qui sortait à 35 m de ses buts (16e).

Le doublé pour Hegerberg

La seconde période continuait sur la même domination lyonnaise avec l'apport d'Hegerberg. Et il fallait toutes les qualités de ma Norvégienne pour venir à bout du dernier rempart polonais. Le Sommer (57e), Hegerberg (71e) allaient perdre leur duel avec elle. Mais Szymanska ne pouvait rien lorsque Bremer accélérait à droite pour donner en retrait sur Abily. La reprise de Le Sommer déviée par Slavcheva parvenait à Hegerberg qui marquait de la tête à bout portant (2-0, 68'). Elle réalisait vingt minutes plus tard un superbe enchaînement sur une déviation d'Abily avec une aile de pigeon puis une volée du droit (3-0, 89').

Comme lors du match aller, Lyon a dominé son sujet malgré quelques manques de vigilance sur des contres adversaires (78e, 79e). Cette victoire 3-0 est la plus petite depuis le début de saison ! Mais le collectif lyonnais était bien supérieur offrant ainsi une qualification aisée (9-0 sur l'ensemble des deux matchs).

Historique de l'opposition