Footofeminin.fr : le football au féminin

Ligue des Champions 2017-2018

Ligue des Champions 2017-2018 - Finale - Wolfsbourg (ALL)-Lyon 1-4

Jeudi 24 mai 2018 à 18h00

Kiev (Valeriy Lobanovskyi Stadium)

Wolfsbourg (ALL) - Lyon : 1-4 (0-0)

Spectateurs : 14237

Arbitre : Jana Adámková (République Tchèque) assisté de Sian Massey (Angleterre) et Sanja Rodjak-Karšic (Croatie).

But pour Wolfsbourg (ALL) : Pernille Harder 93'

Buts pour Lyon : Amandine Henry 98', Eugénie Le Sommer 99', Ada Hegerberg 103', Camille Abily 116'

Avertissements : Alexandra Popp 72', Noelle Maritz 79', Alexandra Popp 96' pour Wolfsbourg (ALL), Selma Bacha 61', Wendie Renard 107' pour Lyon

Expulsion : Alexandra Popp 96' pour Wolfsbourg (ALL)

Wolfsbourg (ALL) : 16-Almut Schult, 9-Anna Blässe, 4-Nilla Fischer ©, 28-Lena Goeßling, 16-Noelle Maritz, 26-Caroline Graham Hansen (10-Tessa Wullaert 46'), 7-Sara Björk Gunnarsdóttir (24-Joelle Wedemeyer 57'), 11-Alexandra Popp, 22-Pernille Harder, 21-Lara Dickenmann (27-Isabel Kerschowski 89'), 17-Ewa Pajor, Entr.: Stephan Lerch

Non utilisées : 29-Merle Frohms, 3-Zsanett Jakabfi, 6-Katharina Baunach, 8-Babett Peter

Lyon : 16-Sarah Bouhaddi, 22-Lucia Bronze, 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard ©, 4-Selma Bacha (20-Delphine Cascarino 65'), 10-Dzsenifer Marozsán, 5-Saki Kumagai (19-Shanice van de Sanden 95'), 26-Amandine Henry, 7-Amel Majri, 17-Ada Hegerberg, 9-Eugénie Le Sommer (23-Camille Abily 114'), Entr.: Reynald Pedros

Non utilisées : 1-Pauline Peyraud-Magnin, 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 11-Kheira Hamraoui, 21-Kadeisha Buchanan

1-0 Harder (93') : Pernille Harder profite de l'espace laissé par Griedge Mbock pour tromper Sarah Bouhaddi d'une frappe lointaine légèrement déviée par Wendie Renard.

1-1 Henry (98') : Lancée par Ada Hegerberg, Amandine Henry devance Joelle Wedemeyer et marque d'une frappe puissante.

1-2 Le Sommer (99') : Shanice van de Sanden prend de vitesse la défense côté droit, pénètre dans la surface et trouve Eugénie Le Sommer qui marque de près.

1-3 Hegerberg (103') : Contre attaque menée par Shanice van de Sanden dont le centre est repris de vollée par Ada Hegerberg.

1-4 Abily (116') : Lancée par une touche de Lucy Bronze, Shanice van de Sanden déborde et centre en retrait pour Camille Abily qui marque du gauche.

Résumé

Lyon reste le maître de l'Europe

En s'imposant 4-1 après prolongation en finale de la Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais a confirmé sa suprématie européenne avec un troisième titre consécutif, le cinquième de son histoire en sept finales.

Menées en prolongation sur un but de la Danoise Harder, les Lyonnaises ont profité de l'exclusion de Popp pour revenir au score cinq minutes après par Henry. Par la suite, les joueuses de Reynald Pedros ont été renversantes pour prendre l'avantage puis faire le break coup sur coup grâce à ses buteuses Le Sommer et Hegerberg. La belle histoire de la soirée est le dernier but de Camille Abily qui prendra sa retraite à l'issue de la saison.

Pour cette finale, l'entraîneur lyonnais qui vivait une première à ce niveau, avait choisi de laisser la plus joueuse expérimentée dans la compétition Camille Abily sur le banc (80 matches, 42 buts). Les Lyonnaises démarraient cette rencontre en jouant haut et Wolfsbourg allait réagir en cherchant à jouer avec Harder (8e). Mais c'est sur une action qui suivait que la première frayeur arrivait avec une sortie tardive de Bouhaddi qui percutait Gunnarsdottir sans dommage en dégageant le ballon des poings (9e). Wolfsbourg répondait présent et pouvaient à tout moment faire la différence en contre face à une équipe lyonnaise qui jouait haut pour tenter d'étouffer son adversaire. Il fallait le talent de la jeune Bacha pour empêcher la frappe de Pajor à l'entrée de la surface (28e).

Le premier tir cadré arrivait après 24 minutes de jeu. Marozsan servie par Mbock tentait une frappe du pied droit depuis le côté gauche, captée par Schult. Hegerberg suivait dix minutes plus tard mais de nouveau Schult captait (34e). L'OL insistait et Majri arrivait à prendre la dféense à revers mais se heurtait à Fischer (41e).

Un but oublié...

L'efficacité lyonnaise faisait défaut à l'issue de cette première période. Le coach allemand procédait dès la pause à un ajustement offensif avec la sortie de Graham Hansen remplacée par la Belge Wullaert. La tension devenait palpable au fil des minutes. Le Sommer accélérait dans les 30 derniers mètres et s'écroulait juste à l'entrée de la surface, chargée dans le dos par Popp. Les Lyonnaises réclamaient un coup de sifflet en vain (53e). L'entraîneur de Wolfsbourg devait procéder rapidement à une deuxième changement après la blessure à la cheville droite de Gunnarsdottir. Lyon restait dangereux et Hegerberg dans un angle fermé tentait sa chance, Fischer détournait en corner (62e).

Il était alors temps d'apporter de la fraîcheur, Bacha cédait sa place à Cascarino (65e). Les Lyonnaises sentaient le danger et Bouhaddi devait sortir aux devants de Pajor (66e). Le match connaissait un premier tournant avec un sauvetage sur la ligne. Un corner lyonnais frappé depuis la gauche par Dzsenifer Marozsán était repris de la tête par Le Sommer. Schult se faisait surprendre par la déviation de Henry. Le ballon prenait le chemin du but, mais Maritz repoussait du pied gauche sur la ligne (69e). Un ballon qui avait semble-t-il bien franchi la ligne.

Harder ouvre le score en prolongation

Les minutes passaient et la fatigue se ressentait même si chacun continuait à respecter les consignes. Wolfsbourg était tout proche de céder lorsque lancée côté droit en profondeur, Cascarino échappait à Maritz et effectuait un centre rasant pour Le Sommer au second poteau qui croisait. Schult sauvait son équipe (83e). Avant même la prolongation, l'entraîneur allemand effectuait son troisième changement avec la sortie de Dickenmann pour Kerschowski (89e). Après une interruption du jeu suite à un choc entre Bouhaddi et Bronze, la fin du temps réglementaire était sifflée à la 99e minute !

Comme en 2010, 2016 et 2017, Lyon se retrouvait en prolongation. Mais cette fois-ci, les folles 30 minutes suivantes n'allaient pas aboutir à une séance de tirs au but. Tout ne commençait pas idéalement puisque Wolfsbourg ouvrait rapidement la marque. Au départ de l'action, Schult jouait très long de la main depuis sa surface pour trouver Harder au milieu de terrain qui avanaçait sans être pressée. Elle se déjouait de Mbock Bathy Nka en pivotant sur elle-même et armait une frappe rasante à 25 mètres déviée par Renard où Bouhaddi était battue en voyant le ballon finir au ras de son montant droit (1-0, 93').

Popp exclue, deux buts en une minute

Tout allait ensuite s'enchaîner. Popp recevait son second avertissement (72e, 96e) et laissait son équipe à dix. Un avantage numérique dont Lyon profitait immédiatement. Sur une action jouée à deux entre Marozsán et Henry, cette dernière était servie d'une balle en cloche par l'Allemande et plaçait une frappe puissante du droit sous la barre (1-1, 98'). Le match allait alors basculer du côté lyonnais en l'espace de 72 secondes !

Tout juste entrée en jeu à la place de Kumagai, van de Sanden accélérait à droite pour centrer à ras de terre au premier poteau où Le Sommer jaillissait pour couper d'un extérieur du gauche devant Schult (1-2, 99').

La fête devenait encore plus belle avec la réalisation d'Hegerberg. La Norvégienne venait alors battre le record de buts en une saison dans la compétition avec son 15e inscrit avant même la pause de la prolongation. L'OL fait le break ! C'est encore la Championne d'Europe cet été avec les Pays-Bas van de Sanden qui accélérait très fort sur le côté droit et centrait en bout de course. Hegerberg reprenait du pied droit et trompait Schult avec l'aide d'un rebond (1-3, 103'). Les espoirs de Wolfsbourg s'envolaient laissant Lyon filer vers un nouveau sacre.

Abily, tout un symbole

Il restait alors à finir le travail. Si Hegerberg passait tout près d'une 16e réalisation (115e), c'est la remplaçante Abily qui allait marquer son empreinte cette finale. Nouvelle accélération de Van de Sanden sur son côté droit pour échapper à Maritz. La Néerlandaise centrait en retrait pour la reprise du plat du pied gauche de 13 m de Abily. Le ballon allait finir sa course dans le petit filet droit de Schult (1-4, 116'). 43e but en 81 matchs européens, et le coup de sifflet final permettait à toute l'équipe d'exulter.

Historique de l'opposition

CE 2017-2018 Finale Wolfsbourg (ALL)-Lyon 1-4
CE 2016-2017 Quarts de finales Lyon-Wolfsbourg (ALL) 0-1
CE 2016-2017 Quarts de finales Wolfsbourg (ALL)-Lyon 0-2
CE 2015-2016 Finale Wolfsbourg (ALL)-Lyon 1-1
CE 2012-2013 Finale Wolfsbourg (ALL)-Lyon 1-0

Ligue des Champions

Données sur le foot au féminin

News

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr