Championnat de France de D2 2012-2013 - Groupe B

Championnat de France de D2 2012-2013 - Groupe B - 11e journée - Blanquefort-Soyaux 0-2

Dimanche 09 décembre 2012 à 14h30

Blanquefort (Stade Jean-Pierre Delhomme)

Blanquefort - Soyaux : 0-2 (0-1)

Arbitre : Vanessa Queste assisté de Vanessa Cruchon et Joséphine Gravé.

Buts pour Soyaux : Élodie Monteiro 39', Sabrina Barbe 77'

Aucun avertissement

Blanquefort : 1-Angélique Ansenat, 2-Lucile Ossul (13-Ashley Lubin 80'), 3-Margaux Aimé, 4-Emmanuelle Lacroix, 5-Sarah Cambot, 6-Chloé Billaud, 7-Andréa Lardez, 8-Oriane Linge (12-Élodie Corral 62'), 9-Juliette Loumagne, 10-Margaux Montegut ©, 11-Cécile Pescina (14-Audrey Pani 72'), Entr.: Ahlem Zayar

Soyaux : 1-Amandine Guérin, 2-Lauren Elwis (12-Mary Miralves 83'), 3-Anaïs Chagnaud (14-Anaïs Dumont 68'), 4-Justine Deschamps, 5-Marina Pascaud ©, 6-Jennifer Maier (13-Marion David 62'), 7-Jessica Marchadié, 8-Élodie Monteiro, 9-Sabrina Barbe, 10-Marie-Aurelle Awona, 11-Siga Tandia, Entr.: Corinne Diacre

0-1 Monteiro (39') :

0-2 Barbe (77') :

Résumé

Grâce à cette victoire, Soyaux garde la main au classement de D2 et compte quatre points d’avance sur ses rivales sarthoises. Au terme de cette phase aller, dont le bilan est quasi-parfait (dix victoires, un nul), Soyaux est sacré championnat d’automne. Le club du président Bodi est même la seule formation de sa poule, à n’avoir jamais connu l’échec. Malgré une entame plutôt laborieuse, l’ASJ n’a jamais vraiment tremblé. Répondant au défi physique imposé par les Charentaises, les Blanquefortaises jouaient d’abord crânement leur chance. Une première demi-heure équilibrée, qui ne se traduisait par aucune occasion franche. Mais l’expérience charentaise faisait ensuite la différence. Profitant d’un trou d’air dans l’axe de la défense, Élodie Monteiro, au terme d’une belle incursion, faisait sauter le verrou en trompant la gardienne d’unebelle frappe (0-1, 39'). L’affaire était bien engagée pour les partenaires de Marina Pascaud, qui se montraient toujours aussi intraitables sur le plan défensif. Soyaux enfonçait le clou en seconde période, en accentuant sa domination. Émoussées, les Girondines pliaient une seconde fois, sur un face-à-face remporté par Barbe après avoir crocheté la gardienne (0-2, 77'). Malgré cet ascendant sur le plan physique, Soyaux parvenait tout de même à se faire quelques frayeurs en deuxième période, mais Amandine Guérin, sur un ou deux ballons chauds, sortait à chaque fois le grand jeu.

Historique de l'opposition