Footofeminin.fr : le football au féminin

Ligue des Champions 2018-2019

Ligue des Champions 2018-2019 - Quarts de finales - Chelsea (ANG)-PSG 2-0

Jeudi 21 mars 2019 à 19h05

Kingston (Cherry Red Records Stadium)

Chelsea (ANG) - PSG : 2-0 (0-0)

Spectateurs : 2616

Arbitre : Ivana Martinčić (Croatie) assisté de Sanja Rodjak-Karšić (Croatie) et Maja Petravić (Croatie).

Buts pour Chelsea (ANG) : Hannah Blundell 73', Erin Cuthbert 88'

Avertissements : Erin Cuthbert 91' pour Chelsea (ANG), Irene Paredes Hernandez 4' pour PSG

Chelsea (ANG) : 30-Ann-Kathrin Berger, 3-Hannah Blundell, 18-Maren Mjelde, 16-Magdalena Ericsson, 20-Jonna Andersson , 5-Sophie Ingle, 24-Drew Spence (7-Jessica Carter 89'), 10-Ji So-Yun (14-Fran Kirby 52'), 15-Bethany England (23-Ramona Bachmann 59'), 22-Erin Cuthbert, 8-Karen Carney ©, Entr.: Emma Hayes

Non utilisées : 1-Hedvig Lindahl, 11-Ali Riley, 17-Adelina Engman, 21-Deanna Cooper

PSG : 16-Christiane Endler Mutinelli, 17-Eve Perisset, 14-Irene Paredes Hernandez, 15-Emma Berglund, 20-Perle Morroni, 7-Aminata Diallo (28-Shuang Wang 46'), 24-Miraildes 'Formiga' Maciel Mota ©, 8-Onema Grace Geyoro, 11-Kadidiatou Diani (22-Signe Bruun 79'), 9-Marie Antoinette Katoto, 12-Ashley Lawrence (21-Sandy Baltimore 90'), Entr.: Olivier Echouafni

Non utilisées : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 2-Hanna Glas, 5-Alana Cook, 19-Annahita Zamanian

1-0 Blundell (73') : Spence côté droit glisse le ballon vers Blundell à l'entrée de la surface côté droit qui pivote pour enrouler une frappe du gauche de 15 m dans la lucarne droite d'Endler

2-0 Cuthbert (88') : Remontée du ballon depuis le milieu dans l'axe de Bachmann puis Kirby qui décale dans la course de Cuthbert côté gauche qui entre dans la surface et place une frappe croisée du gauche à ras de terre à l'angle des 5,5 m

Résumé

Le PSG mal embarqué

Battues sur le terrain des Blues, les Parisiennes ont un handicap de deux buts à remonter lors du quart de finale retour. Deux buts inscrits dans les vingt dernières minutes sur deux tirs cadrés durant la rencontre.

Le PSG a craqué dans le dernier quart d'heure et peut regretter le deuxième but encaissé en toute fin de match qui le condamne à un exploit au match retour puisqu'il faudra l'emporter par trois but d'écart pour aller en demi-finale.

Les deux équipes avaient opté pour un système similaire en 4-3-3 qui avait pour effet de se neutraliser mutuellement. Le match démarrait par un gros affrontement physique et le PSG répondait à l'agressivité britannique, Paredes étant avertie assez rapidement apres avoir "découpé" une adversaire (4e). La première mi-temps voyait les Anglaises en position d'attente avec un bloc compact qui laissait la possession de balle aux Parisiennes sans toutefois leur offrir des possibilités de créer des décalages sur les ailes. Chelsea tentait d'aspirer le PSG afin de s'offrir des contres dans le dos de la défense parisienne avec Carney, England et Cuthbert.

Au bout du compte, il n'y avait pas de réel danger devant les buts parisiens et londonien au cours de la première demi-heure de jeu, car les centres des deux équipes ne trouvaient aucun preneur. La première occasion de but intervenait à la 32e minute quand Berglund ratait une passe dans l'axe à 35 mètres des buts de Endler. Cuthbert s'emparait du cuir et fonçait vers le but avant d'être rattrapée in extremis par Paredes au moment d'entrer dans la surface.

Deux minutes plus tard, Chelsea se créait une nouvelle situtation dangereuse avec un centre de Carney au deuxième poteau qui était remis en retrait de la tête par Ingle. Un gros cafouillage s'en suivait avant un coup franc en faveur des Parisiennes. On atteignait la mi-temps sur ce score de parité qui semblait satisfaire les Parisiennes. Une défense solide dans cette première période mais un manque de créativité et de présence offensive parisienne.

La deuxième période reprenait avec un changement du côté du PSG puisque Diallo sortait sur blessure pour être remplacée par Wuang avec pour conséquence un passage en 4-2-3-1 pour l'équipe d'Olivier Echaouafni et un système un peu plus offensif. Les deux équipes revenaient avec des intentions similaires et Chelsea se montrait dangeureux en contre une fois de plus, Perisset revenant pour empêcher une grosse occasion de but (48e). Le premier tournant du match intervenait à la 52e minute avec l'entrée de Kirby qui remplacait Ji. Chelsea revenait à son traditionnel 4-4-2 avec Kirby et England en pointe.

Deux minutes après être entrée en jeu, Kirby était toute proche d'ouvrir le score. Elle était servir en profondeur sur le côté gauche et plaçait une frappe à ras de terre qui passait juste à côté du but de Endler (54e). Chelsea faisait ensuite rentrer Bachmann et reconstituait la paire d'avants qui avait été si cruciale lors du doublé Coupe Championnat de 2017/18.

Dans la dernière demi-heure de jeu, les défenses commençaient à s'étirer de chaque côté et le PSG en profitait pour s'offrir sa première et dernière grosse occasion de but de cette période. Lawrence faisait un dribble à l'entrée de la surface et s'ouvrait le chemin du but. Sa frappe brossée était repoussée par Berger (61e). Le PSG craquait une premiere fois à la 73e avec un jeu à trois sur l'aile droite de Chelsea conclu superbement par une frappe en lucarne par la latérale Blundell (1-0). Chelsea continuait à mettre la pression devant le but de Endler. Le KO était proche avec un ballon qui ricochait plusieurs fois devant le but sans qu'aucune des joueuses anglaises ne parviennent à le pousser au fond des filets (81e).

Quatre minutes plus tard, c'est Morroni qui parvenait à enlever le ballon in extremis à Bachmann qui avait réussi une percee depuis le rond central jusqu'aux 16 mètres. Mais l'occasion suivante était la bonne avec une percussion de Kirby dans l'axe qui décalait à gauche Cuthbert qui battait Endler (2-0, 88').

Un deuxième but avec d'énormes conséquences puisqu'il faudra désormais au PSG une victoire par trois buts d'écart pour se qualifier. La mission sera très compliquée au match retour. Chelsea attendra le PSG et placera des banderilles en contre avec ses deux flèches Kirby et Bachmann. Il faudra donc être extrêmement efficace dans la surface de reparation pour retourner cette situation la semaine prochaine.

Réaction

Olivier Echouafni : « On doit montrer une autre image »

« Il a manqué beaucoup de choses. J'ai l'impression que l'on n'a pas fait un match de Ligue des Champions en terme d'intensité. Le match que l'on avait joué contre Dijon (ndlr : victoire 2-0 en fin de match) nous a rappelé à l'ordre. On part de Londres avec deux buts encaissés. Après sur le match en lui-même, il était assez particulier. Il y avait du rythme mais très peu de situations en première mi-temps. En deuxième mi-temps, on a une belle occasion, on ne l'a concrétise pas. On a peut-être tendance à reculer après avoir encaissé ce but.

On ne peut pas faire pire en terme d'état d'esprit. On doit montrer une autre image. Les filles ont raté leur match, je trouve qu'elles sont passées à côté. Pas toutes, mais c'est collectivement que l'on doit trouver les solutions. Il y a eu beaucoup trop de déchets techniques. Il y a une équipe de Chelsea qui a joué avec ses atouts. Très à l'aise techniquement et elle a su profiter de nos erreurs de placement pour marquer deux buts.

À 0-0 à la mi-temps, on avait un coup à jouer mais il fallait élever notre niveau. Après il y a eu la sortie d'Aminata Diallo (ndlr : entorse) qui a plutôt été préjudiciable même si Wang a fait plutôt une bonne entrée même si en terme d'organisation, c'était un peu plus compliqué.

On a pris du retard dans le tableau de marche. On a deux buts à remonter. Il faudra mettre tous les bons ingrédients. On a raté cette première marche, il ne faudra pas rater la deuxième. Je pense que les filles en sont capables. On a cinq jours pour se préparer. »

Historique de l'opposition

Ligue des Champions

Données sur le foot au féminin

News

Footofeminin.fr : le football au féminin

Suivez toute l'actualité du football féminin en France et à l'étranger (D1 féminine, D2 féminine, Equipe de France, Bleues, sélections nationales, Coupe de France féminine, compétitions universitaires, scolaires, et toutes les statistiques et l'histoire du football féminin)

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr