Ligue des Champions 2019-2020

Ligue des Champions 2019-2020 - Huitièmes de finale - Lyon-Fortuna (DAN) 7-0

Mercredi 30 octobre 2019 à 16h30

Décines-Charpieu (Groupama Training Center)

Lyon - Fortuna (DAN) : 7-0 (2-0)

Spectateurs : 1037

Arbitre : Cheryl Foster (Pays de Galles) assisté de Laura Griffiths (Pays de Galles) et Ceri Louise Williams (PdG). 4e Rebecca Welch (Ang).

Buts pour Lyon : Ada Hegerberg 12', 46', Eugénie Le Sommer 34', Griedge Mbock Bathy Nka 65', Jéssica Silva 81', Kadeisha Buchanan 83', Nikita Parris 93'

Aucun avertissement

Lyon : 16-Sarah Bouhaddi, 2-Lucy Bronze, 21-Kadeisha Buchanan, 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 4-Selma Bacha, 10-Dzsenifer Marozsán (19-Jéssica Silva 77'), 5-Saki Kumagai, 7-Amel Majri, 11-Shanice van de Sanden, 9-Eugénie Le Sommer © (20-Delphine Cascarino 66'), 14-Ada Hegerberg (17-Nikita Parris 56'), Entr.: Jean-Luc Vasseur

Non utilisées : 1-Lisa Weiß, 3-Wendie Renard, 6-Amandine Henry, 15-Alex Greenwood

Fortuna (DAN) : 1-Kelsey Renee Daugherty (17-Sandra Jakobsen 78'), 15-Sara Thrige Andersen, 4-Laila Himle, 18-Sara Holmgaard, 11-Signe Carstens, 6-Sofie Lundgaard (14-Rebekka Frost Frederiksen 63'), 10-Emma Snerle, 8-Caroline Rask ©, 7-Caroline Møller, 12-Agnete Nielsen, 9-Sanni Franssi (20-Lise Dissing 71'), Entr.: Carrie Ann Kveton

Non utilisées : 2-Sofie Karsberg-Petersen, 3-Olivia Luna Bergman Dyhr, 19-Cecilie Christensen, 23-Ida Guldager

1-0 Hegerberg (12') : Très bon travail de Majri qui arrive sur 15 m à s'infiltrer dans la défense avant de trouver à terre plein axe Hegerberg à la limite du hors-jeu qui contrôle et ouvre son pied droit à 8 m pour trouver le petit filet opposé

2-0 Le Sommer (34') : van de Sanden à droite glisse le ballon à Bronze qui rentre dans la surface et sert à sa gauche Le Sommer qui place une reprise du droit à 14 m plein axe dans la lucarne droite

3-0 Hegerberg (46') : Bronze décale sur van de Sanden à droite qui centre en retrait pour la reprise d'Hegerberg qui arrive plein axe pour ajuster la gardienne du droit à 7 m

4-0 Mbock Bathy Nka (65') : Marozsan sur la droite centre au second pour la tête piquée de Le Sommer qui rebondit dans l'axe et Mbock surgit pour placer une tête piquée à 4 m au ras du poteau gauche

5-0 Silva (81') : Accélération de Cascarino qui entre côté droit dans la surface et centre pour la reprise de la tête de Jéssica Silva qui décroise sa reprise aux 5,5 m

6-0 Buchanan (83') : Corner à droite de Bacha repris de la poitrine dans l'axe à 5 m par Buchanan qui place le ballon sur la gauche de la gardienne

7-0 Parris (93') : Parris profite d'un dégagement manqué par Himle à 25 m du but pour entrer côté droit dans la surface et placer une frappe en force du droit à mi-hauteur au ras du poteau gauche

Résumé

Hegerberg au sommet, l'OL en passe sept

Alors que la qualification lyonnaise apparaissait quasiment acquise à l'issue du succès au Danemark (4-0), les championnes d'Europe en titre ont affiché un visage tout aussi offensif au retour et Hegerberg en a profité pour faire tomber un record.

Elle s'était fait remarquer au match aller en réalisant plusieurs arrêts décisifs face aux attaquantes lyonnaises, la gardienne américaine de Hjørring l'a encore prouvé au match retour. Dès la 2e minute, elle repoussait une première reprise de van de Sanden. La Néerlandaise faisait pour l'occasion son retour dans la compétition. Jean-Luc Vasseur avait aussi fait tourner une partie de son effectif, préservant Henry mais aussi Renard, sous le coup de deux avertissements.

Le record pour Hegerberg

Il n'en était rien de son duo offensif Le Sommer - Hegerberg. La première trouvait une première fois la seconde mais elle butait à son tour sur Daugherty (9e). Ce n'était que partie remise car le record de buts européens pour une joueuse allait tomber moins de trois minutes après. 11 minutes et 35 secondes après le coup d'envoi, Hegerberg profitait d'un bon travail de Majri pour être servie dans l'axe et venir ajuster la gardienne en plaçant le ballon dans le petit filet opposé (1-0, 12'). Une conclusion en toute sérénité pour ce 52e but européen de la Norvégienne en 51 matchs joués.

Le Sommer frappe aussi

Daugherty se retrouvait ensuite suppléée par sa barre transversale après un service en retrait de Le Sommer pour la frappe lourde du gauche de Majri de 20 m (14e). Toujours portée vers l'offensive face à un adversaire qui se contentait de défendre, Majri à gauche centrait pour Marozsan qui ouvrait trop son pied droit (25e). Le Sommer ajustait ensuite la mire. Une frappe enroulée du gauche au dessus (26e), une seconde cadrée mais pas assez puissante (27e) avant de marquer son 46e but. Sur une belle passe de Bronze, Le Sommer trouvait la lucarne droite de Daugherty (2-0, 34'). Avant la pause, la gardienne du Fortuna réalisait encore plusieurs sauvetages. Double arrêt devant Le Sommer puis van de Sanden (38e) et devant Hegerberg (45+1e).

Sans sa gardienne, Fortuna craque

Au retour des vestiaires, il ne fallait que 38 secondes à Hegerberg pour marquer un doublé ajustant la gardienne sur un centre de van de Sanden (3-0, 46'). La seule occasion danoise se produisait juste après l'heure de jeu. Lancée par une ouverture de la latérale droite Andersen, Franssi échappait à Buchanan et venait placer le ballon du droit face à Bouhaddi sur le poteau gauche. Le ballon était ensuite écarté par Bronze (63e). 

Cette opportunité ne faisait pas douter l'OL et Mbock dix minutes après s'être vu refuser un but était bien placée pour exploiter une tête piquée de Le Sommer et marquer de la tête (4-0, 65'). Entrée en jeu, Parris perdait à son tour un duel avec la gardienne qui se blessait sur l'action (74e). Les Danoises perdaient leur gardienne et sa remplaçante concédait trois buts. Une première fois par Jéssica Silva à la réception d'un centre de Cascarino (5-0, 81'). Une seconde avec un corner de Bacha pour Buchanan (6-0, 83') avant l'ultime réalisation de Parris qui exploitait une erreur d'Himle (7-0, 90+3'). 

Dix buts en deux matchs, l'OL passera l'hiver au chaud et attend désormais de connaître son adversaire en quart de finale. Désormais place au championnat durant plus de quatre mois.

Historique de l'opposition