Ligue des Champions 2022-2023

Ligue des Champions 2022-2023 - Phase de poules - Arsenal (ANG)-Lyon 0-1

Jeudi 15 décembre 2022 à 21h00

Londres (Emirates Stadium)

Arsenal (ANG) - Lyon : 0-1 (0-1)

Spectateurs : 7711

Arbitre : Marta Huerta De Aza (Espagne) assisté de Guadalupe Porras Ayuso (Espagne) et Eliana Fernández González (Esp).4e: Ainara Acevedo.

But pour Lyon : Frida Leonhardsen-Maanum 45' csc

Avertissement : Katie McCabe 84' pour Arsenal (ANG)

Arsenal (ANG) : 1-Manuela Zinsberger, 26-Laura Wienroither, 6-Leah Williamson ©, 3-Lotte Wubben-Moy, 7-Steph Catley , 12-Frida Leonhardsen-Maanum, 11-Vivianne Miedema (2-Rafaelle Souza 46'), 13-Lia Wälti, 15-Katie McCabe (17-Lina Hurtig 85'), 25-Stina Blackstenius, 19-Caitlin Foord, Entr.: Jonas Eidevall

Non utilisées : 18-Kaylan Marckese , 5-Jennifer Beattie, 8-Jordan Nobbs, 10-Kim Little, 16-Noelle Maritz, 23-Mana Iwabuchi, 59-Michelle Agyemang

Lyon : 1-Christiane Endler , 18-Alice Sombath, 21-Vanessa Gilles, 3-Wendie Renard ©, 5-Perle Morroni, 26-Lindsey Horan, 11-Damaris Egurrola, 17-Daniëlle van de Donk (6-Amandine Henry 46'), 20-Delphine Cascarino (27-Vicki Becho 90'), 28-Melvine Malard (9-Eugénie Le Sommer 55'), 4-Selma Bacha (23-Janice Cayman 80'), Entr.: Sonia Bompastor

Non utilisées : 30-Alyssia Paljevic, 40-Emma Holmgren, 2-Inès Jaurena, 7-Amel Majri, 10-Dzsenifer Marozsán, 19-Kysha Sylla, 24-Signe Bruun

0-1 Leonhardsen-Maanum (45') : Longue balle depuis le milieu de terrain de Bacha qui retombe au point de penalty où Wubben-Moy se détend pour dégager du droit devant Horan mais remet le ballon au second poteau où Gilles de la tête remet le ballon devant le but vers Malard, en position de hors-jeu, mais lobée et c'est Maanum à 3 m du but qui dévie dans son but.

Résumé

L'OL bat Arsenal et reste maître de son destin

Un but contre son camp de Frida Maanum en fin de première période suffit au bonheur de Lyon, qui s'offre une victoire précieuse (1-0) qui place les Fenottes en bonne position pour la qualification même si la première place s’éloigne.

Dans ce match important, plus pour Lyon que pour Arsenal en pôle avant ce match et qui finira la phase de poule face à Zurich, les défenses ont pris le dessus sur les attaques pendant la quasi totalité de la première période. Aucune occasion franche à signaler d'un côté comme de l'autre, quelques frappes sans danger. C'est dans les arrêts de jeu que la rencontre s'est décantée, en faveur de l'Olympique lyonnais qui ouvrait le score sur un but contre son camp de la Norvégienne Frida Maanum (0-1, 45+1'). Lotte Wubben-Moy couvrait le hors-jeu sur un long ballon de Selma Bacha dans la surface, puis dégageait mal, le ballon arrivant sur la tête de Vanessa Gilles vers le deuxième poteau. Melvine Malard était trop courte mais gênait Maanum qui en défendant vers son but emmenait le ballon avec elle pour l'unique but de cette première période.

Après le CSC, Miedema sort sur blessure

Ce n'était cependant pas le fait le plus important de ces quarante-cinq premières minutes car quelques instants après l'ouverture du score, Vivianne Miedema se blessait sur un mauvais appui, et devait être évacuée en civière, des images qui n'annonçaient rien de bon pour la suite de la saison, voire la participation à la Coupe du monde de la Néerlandaise.

Un changement de chaque côté était effectué pour la seconde période, Raffaelle faisait son entrée à la place de Miedema dont la compatriote Daniëlle van de Donk quittait également le terrain en faveur d'Amandine Henry côté rhodanien. Leah Williamson montait d'un cran au milieu de terrain pour les Londoniennes. Le premier quart d'heure du second acte était plutôt animé, les deux équipes se montrant dangereuses coup sur coup en fin de premier quart d'heure, avec une frappe puissante mais directement sur Manuela Zinsberger pour Eugénie Le Sommer, tout juste entrée en jeu (57'), puis une réponse d'Arsenal avec une tête de Maanum qui manquait de peu le cadre (59').

Statu quo, peu d'occasions

Mais ce sont les défenses qui allaient continuer de dominer alors que personne ne parvenait à réellement créer le danger, et Lyon n'avait pas vraiment à forcer son talent face à une équipe qui ne semblait pas complètement dans la rencontre. Arsenal allait cependant faire planer le danger dans les dernières minutes de la rencontre sur coups de pieds arrêtés (90', 90+2') mais sans parvenir à obtenir l'égalisation.

Avec cette victoire précieuse quelques jours après sa défaite face au PSG en championnat, Lyon est définitivement relancé dans le groupe et jouera sa qualification face à son adversaire direct, la Juventus, lors de la dernière journée, en position de force. Après un début de compétition compliqué et notamment une large défaite face à ces mêmes Anglaises, Lyon a su réagir pour revenir à égalité avec Arsenal avant la dernière journée.

Historique de l'opposition