Championnat de France de D1 2018-2019

Championnat de France de D1 2018-2019 - 19e journée - PSG-Rodez 3-0

Dimanche 31 mars 2019 à 14h45

Paris (Stade Jean-Bouin)

PSG - Rodez : 3-0 (2-0)

Spectateurs : 860

Arbitre : Hélène Burban assisté de Amin Bouayyad et Amine Nouar.

Buts pour PSG : Grace Geyoro 4', Irene Paredes 45', Nadia Nadim 55'

Avertissements : Grace Geyoro 65' pour PSG, Laurie Cance 74' pour Rodez

PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 2-Hanna Glas, 5-Alana Cook, 14-Irene Paredes ©, 20-Perle Morroni, 8-Grace Geyoro, 7-Aminata Diallo, 10-Nadia Nadim, 28-Wang Shuang (11-Kadidiatou Diani 81'), 21-Sandy Baltimore, 22-Signe Bruun, Entr.: Olivier Echouafni

Non utilisées : 16-Christiane Endler , 9-Marie-Antoinette Katoto, 12-Ashley Lawrence, 17-Ève Périsset

Rodez : 16-Déborah Garcia, 11-Anne-Marie Banuta, 2-Manon Guitard ©, 22-Sofia Guellati, 26-Anaïs Chareyron, 15-Océane Saunier (28-Kimberley Cazeau 61'), 18-Sarah Chalabi (12-Maëlle Saltel 68'), 8-Coralie Austry, 9-Flavie Lemaître, 20-Clara Noiran (33-Flavie Grocq 84'), 10-Laurie Cance, Entr.: Sabrina Viguier

Non utilisées : 30-Laëtitia Philippe, 5-Anne-Sophie Ginestet

1-0 Geyoro (4') : Corner de Wang frappé rentrant avec un duel à la retombée où Garcia se retrouve à terre. Le ballon revient sur Geyoro à 15 m qui reprend du droit sans contrôle et place le ballon sur la droite de Garcia

2-0 Paredes (45') : Corner de Morroni joué en retrait côté gauche sur Wang qui centre pour la reprise d'une tête plongeante de Paredes plein axe aux 5,5 m

3-0 Nadim (55') : Bruun dans l'axe décale sur Nadim côté droit à l'entrée de la surface qui effectue un passement de jambes avant d'armer une frappe croisée du droit dans le côté opposé

Résumé

Le PSG sans souci face à Rodez

Quatre jours après son élimination en Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a battu Rodez, lanterne rouge de la D1, sur le score de 3-0. Sans puiser dans ses ressources, Paris a fait la différence sur corner notamment, et a isncrit trois buts par l'intermédiaire de Grace Geyoro, Irene Paredes et Nadia Nadim. Une bonne opération pour le club de la capitale qui reste dans le coup avant le choc au sommet face à l'Olympique lyonnais (accroché à Fleury dans le même temps) au retour de la trêve internationale.

Paris, le break sur corners

Avec un onze remanié suite à l'élimination en quarts de finale de la Ligue des champions ce mercredi, le PSG faisait son retour en D1 face à Rodez, en dernière position au classement. Face à un adversaire que le club de la capitale avait eu du mal à battre lors de la phase aller, retournant la situation en fin de match sur penalties, le PSG est cette fois bien entré dans la partie, ouvrant le score dès la quatrième minute de jeu suite à un corner repoussé. Lancée à l'entrée de la surface, Grace Geyoro reprenait victorieusement le ballon qui allait se loger dans le petit filet opposé ruthénois (4'). Un but qui allait rester lettre morte pendant près de quarante-cinq minutes, le PSG ne se montrant que rarement dangereux dans le jeu face à une équipe aveyronnaise qui se montrait intéressante en transition, manquant de mordant dans la dernière passe.

Flavie Lemaître notamment faisait planer le danger, d'une frappe trop croisée qui frappait le poteau (16'), d'une tête qui n'inquiétait pas Katarzyna Kiedrzynek (38'), ou en obligeant la gardienne parisienne à sortir de sa surface pour dégager (33'). Dans le temps additionnel, Paris obtenait un nouveau corner, et la première buteuse du jour servait Wang Shuang, qui envoyait un centre au deuxième poteau repris par Irene Paredes qui se jetait pour placer sa tête et permettre au PSG de faire le break juste avant la pause (45+1').

Et un qui font trois

Après dix minutes de timides occasions de part et d'autres, une frappe lointaine de Flavie Lemaître sur contre-attaque qui ne mettait pas en danger Kiedrzynek (50'), une frappe de Sandy Baltimore qui passait assez loin du cadre (52'), Nadia Nadim inscrivait le troisième but parisien de l'après-midi. Servie dans la surface, sa frappe croisée passait entre les jambes d'Anaïs Chareyron et laissait sur place Déborah Garcia (55'). La gardienne ruthénoise éviait le quatrième but deux minutes plus tard, sur une demi-volée de Signe Bruun à 20 mètres qu'elle déviait sur sa barre transversale avant de pouvoir s'emparer du ballon (57').

Alors que Kim Cazeau (61'), puis Maelle Saltel (68') faisaient leur apparition sur la pelouse pour Rodez, le PSG gardait son emprise sur la rencontre mais ne parvenait pas à aggraver le score. Wang Shuang, décalée dans l'axe par Geyoro, manquait le cadre (71'), tout comme Baltimore en fin de match (88'), et Kadidiatou Diani, entrée en cours de jeu quelques minutes plus tôt (90'). Bruun elle était trop juste de quelques centimètres au deuxième poteau pour reprendre un centre venu de la gauche (90+2').

Face à une équipe volontaire mais limitée, le PSG n'a pas eu à puiser dans ses réserves pour s'octroyer une victoire nette qui lui permet de rester dans la course au titre et de s'offrir la finale attendue face à l'Olympique lyonnais -accroché par Fleury- dans deux semaines, après la trêve internationale.

Historique de l'opposition